Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 09:05

Parlons un peu du package présent.

A l'ouverture de la boite, on se rend compte que tout est présent pour bien débuter avec ce buggy:
- Châssis fibré, monté avec toute son électronique (sauf accu)
- Carrosserie pré-peinte et pré-découpé (ne restera plus qu'à parfaire la décoration avec les autocollants de très bonne qualité fournis)
- Notices très complètes
- Outillage (clefs allen + croix, ...)
- Pièces de réglages (cales de pré-contraintes amortisseurs, pistons d'amortisseurs,...)
- Radio au look assez soigné, dont le plastique ne fait pas "cheap", avec petit volant en mousse s'il vous plait !

 

P1090130.JPG

 

P1090140.JPG

(détails du sous-châssis: rien ne dépasse)

J'ai testé mon modèle, brut de sortie de boite. C'est une chose que je ne fait jamais mais pour le coups je voulais voir exactement ce que valait le Phoenix sans aucunes interventions mécaniques de ma part.

Donc pour pouvoir faire les premiers tours de roues, il ne reste plus qu'à valider ces différentes étapes:
- Monter la paille du fil récepteur,
- Monter un accu (un Lipo 2S de 3000 Mah en 35C fera très bien l'affaire)
- Mettre 8 piles dans la radio
- Faire le "bind" (appairage) radio/récepteur
- Tester la portée
- Régler les trims
- Et gazzzzzzzzzzzzzzzzzzz

Première impression aux commandes: "Et bien qu'est ce que c'est mou !"
Pourtant je dope le brushed avec un 2S récent et parfaitement chargé !
C'est bizarre pour un 17T (même s'il n'est pas rodé).
Le Phoenix est vendu avec un pignon de 17 dents, il faudrait surement passer à un pignon plus grand.
Mais voilà une autre incohérence: Les accélérations sont aussi très mollassonnes !

Ce n'est pas normal. Il est vrai que c'est un 17T seulement, oui mais il y a anguille sous

roche !

Retour à l'atelier pour commencer à analyser, comme il se doit, la transmission.
Démontage du "gear cover" (carter de protection pignon/couronne) pour commencer mes investigations.

Mes premières constatations:

- Premièrement, l'entre-dents pignon/couronne était très mal fait --> le pignon moteur forçait littéralement sur la couronne !
Pas étonnant que le comportement (en dynamique) distillé s'en fasse ressentir.

- Ensuite, je trouvais que le différentiel à bille était très très serré !
Pour mes essais j'ai roulé sur partie mixte: terre / goudron.
Sur terre cela s'est tout de suite fait ressentir.
J'ai donc pas mal desserrer le différentiel pour avoir plus de souplesse.

- Enfin, je me suis aperçu que le slipper était trop serré, en fait le desserrage n'y faisait rien.
Je me suis rendu compte au démontage que mon slipper était tout simplement bloqué !
Une fois démonté/remonté cela l'a libéré et je pouvais le régler, à présent, à ma guise.

Du point de vue des trains roulants aucuns soucis lors de mes essais.
Les amortisseurs sont convaincants, il ne fuient pas (et ça c'est déjà très bien !).
L'arrière est peut-être trop doux, il faudrait que je passe à une viscosité d'huile plus élevée.
L'avant n'est pas mal pour le moment.

Pour information: les amortisseurs avant sont dépourvus de membranes, ceux de derrière en sont, eux, équipés!

En résumé: le Thunder Tiger Phoenix BX II est un modèle très sympa et très complet.
Pas imparfait sorti de boite; mais qui, comme tout RTR, nécessite un bon contrôle avant la première utilisation.
Le rapport qualité/prix/prestation est quasiment imbattable !

D'autres tests ont été faits après réglages. Cela va beaucoup mieux en dynamique.
La transmission est bien libérée et les accélérations s'en font ressentir.  

Après rodage du moteur, les performances sont supérieurs sans êtres époustouflantes !
Les charbons sont très (trop ?) durs ce qui n'aide pas à accroitre les performances.


Cette semaine je me suis penché sur le cas de mon Phoenix.
Première chose: Nettoyage intégral et remplacement de la visserie acier par de la visserie en Inox A2 à empreintes hexagonales.
Le châssis à été intégralement démonté, ce qui permet de se familiariser avec sa conception et les différentes pièces que la constitue.
(Que vous soyez débutants ou confirmés, le démontage/remontage entier d'une auto est un excellent moyen pour apprendre et savoir choisir les pièces détachées adéquates en cas de casse.)

La motorisation d'origine, ne me plaisant guère, j'ai décidé de la remplacer avantageusement par un combo brushless:

 

P1090181.JPG

 

P1090190.JPG

(détails à l'intérieur de la boite, le tout est très bien rangé et protégé, Hobbywing fait du super travail!)

 

La nouvelle motorisation est confiée à un combo neuf EZRUN de chez Hobbywing, qu'il me restait en stock (moteur 9T 4300KV + contrôleur 35A).
J'ai essayé plusieurs implantations des câbles des phases du moteur (3 câbles sur les moteurs brushless), car leur longueur n'est pas très importante.
Finalement j'ai tourné le contrôleur pour favoriser la longueur de ces câbles. Ces dernier passent par l'ouverture centrale du support d'amortisseur arrière.

J'ai protéger le câble allant du contrôleur au récepteur (scotch armé), pour le préserver d'hypothétiques dégradations occasionnées par l'accu.

 

P1090244.JPG

(détails de l'implantation électronique)

 

P1090252.JPG

(Ici, le plus gros du travail est fait: démontage, nettoyage, changement visserie, montage de la nouvelle motorisation et réglages)

 

J'ai, en dernier lieu, terminé la décoration de la carrosserie (pose d'autocollants divers) et reprise des trous de fixations car légèrement décalés.
A l'avant j'ai du "tirer" le trou d'à peu près 6 mm !
La carrosserie se monte et se démonte, à présent, sans problème et sans contraindre le châssis.

 

P1090196.JPG

 

P1090207.JPG

 

P1090218.JPG

 

P1090235.JPG

 

P1090228.JPG

 

Les seules options que je compte ajouter par la suite seront les roulements et les mousses de protection des rotules.
Il me faudra également plusieurs montes pneumatiques pour affiner le comportement en fonction de l'état de la piste.
Les autres options seront choisies le cas échéant en cas de nécessité.

 

En conclusion: je suis très satisfait de mon achat.

Pour une modeste somme, il ne fallait pas se priver !!!

On peut dire sans crainte que le Phoenix BX II est un modèle parfait pour quiconque souhaiterait se lancer dans la discipline TT 4x2 1/10 !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Kuruma modelisme
  • : Blog consacré au modélisme radio-commandé. Modèles vintages et récents. Restaurations, "optionnite", astuces, ... Histoire de la RC, essais, ...
  • Contact

Translate

JP-Flag.png      UK-flag.png      DE-flag.png      ES-Flag.png      IT-Flag.png      PT-Flag.png

Recherche

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -