Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 14:01

Voici la présentation d'un de mes M-châssis que j'apprécie énormement: c'est une Xpress MRR2 version drift.

- Pour les "non-initiés": un M-châssis est une catégorie d'autos de piste ou de rallye au 1/10. La particularité de ses autos résident dans leurs taille. Un M-châssis à un empattement compris entre 210 et 239 mm. Ces empattements limités permettent l'utilisation de carrosseries très atypiques: Mini, Fiat 500, Honda S800, ...

Parlons un peu de cette firme Xpress trop peu connue à mon goût:
Xpress est une marque asiatique de modélisme radio-commandé crée par le groupe Sun Sun Model Company dans les années 90 à Hong-Kong.

Petite apartée: De 1990 à 1993, la marque TOMY sortie une série de buggy très intéressant: l'Intruder. La marque le déclina en 3 versions: l'Intruder Adonis, puis l'intruder (standard pour la compétition) et enfin l'intruder EX (version haut de gamme compétition). Ces châssis avaient été crées principalement pour le marché Chinois et cela pour palier aux difficultés d'accès aux autres marques mondiales.

Malheureusement l'aventure RC de Tomy s'arrétait assez brusquement en 1994 faute d'un réel engouement international pour leurs châssis (à tors car les Intruder sont de superbes TT).

Fin 1994, Sun Sun Model Company racheta les études et les moules de TOMY, dans le but de s'en servir pour concevoir une auto de piste. La marque Xpress venait alors d'être crée, elle aurait en charge la genèse de cette future auto. En parallèle, Sun Sun Model Co. continua de proposer des pièces de rechanges pour les buggy Intruder en exploitants les anciens moules TOMY.

La marque Xpress est finalement apparue au grand public en 1995 (la belle époque) avec deux prototypes très prometteurs: la 962 puis la 968 (ils reprenaient bon nombre de pièces des Intruder).
Ces 2 châssis DTM piste électriques (échelle 1/10) arboraient une transmission 4WD par courroies. A cette époque nous étions au début de l'ère 1/10 touring DTM !

En 1995, la firme Xpress commercialisa son tout premier châssis: le "1995 Pro 1".
Au cours de la même année (fin 1995), Xpress sortie déjà une évolution de son premier châssis: le "1995 Pro 2".

Ce fabricant à tout de suite été très actif en travaillant d'arrache-pied sur l'optimisation de ses modèles. Ils utilisèrent la compétition pour développer les différentes évolutions de leurs châssis. Les pilotes sponsorisés apportaient donc leurs expériences et leurs idées pour améliorer le châssis. C'est le facteur clé qui à permis à Xpress de développer rapidement un produit redoutablement efficace et d'une qualité exceptionnelle.

En 2003/2004, Sun Sun model Co. changea de secteur d'activité et céda la marque Xpress à une très célèbre boutique RC de Hong-Kong: Dinball !!

Voici l'historique de la marque Xpress lors des ses 5 premières années d'activité:
- 1995 pro 1
- 1995 pro 2
- 1996 pro
- 1998 pro
- 1999 pro
- 2000 pro 1
- 2000 pro 2
- 2000 Mini pro

En 2000, la marque décida de se lancer dans la catégorie M-châssis avec la version 2000 Mini pro (on l'appellera plus communément MRR pour Mini Road Runner). Cette version était quasiment exclusivement inspiré du modèle 2000 pro 2, les performances étaient donc au rendez-vous !

Le 2000 Mini pro eu un franc succès car c'était l'un des tous premiers M-châssis 4 roues motrices. Xpress, fort de l’enthousiasme suscité autour des ses modèles, développa des compétitions de la Chine à l'Australie. Ces évènements eurent pour conséquences de donner un formidable essor à la marque !

La MRR première du nom (2000 à 2007) fût déclinée en 2 versions:
- La MRR Junior kit (modèle avec châssis et platines en époxy)
- La MRR Pro kit (modèle avec châssis et platine en carbone, cellule aluminium, ...)

Malheureusement Xpress s'est un peu essoufflée au début des années 2000, aucun nouveau modèle significatif ne venant agrémenter la gamme.

En Avril 2004, comme je vous le disais, l'entreprise Xpress est rachetée par Dinball.

Dès lors, un projet ambitieux est mis en place:
Sortir un nouveau châssis 4WD à transmission par courroie taille M-châssis !
Autant dire que la concurrence était féroce dans ce segment M-châssis en pleine mutation !

Finalement 3 années ont été nécessaires pour concevoir un nouveau M-châssis digne successeur du Mini pro.

C'est en 2007, que la MRR seconde génération (ou MRR2) fût présentée au public.

Cette seconde génération (2007 à aujourd'hui) à été déclinée en 3 versions:
- La MRR2 junior kit
- La MRR2 pro kit
- La MRR2 drift kit

Les châssis Xpress sont livrés sans carrosserie, ni moteur, ni électronique.

Il existe une liste incroyable d'options pour les MRR premières et deuxièmes générations !

Un pilote ayant une MRR2 junior pourra facilement l'upgrader en version pro. On est donc proche des marques telles TAMIYA ou KYOSHO qui développent énormément d'options pour leurs modèles.

La MRR eut un franc succès et continue encore à déchainer les passions avec la version actuelle MRR2 (sortie en 2007) !

Passons maintenant à la présentation de mon modèle:

- Ma version est une MRR2 version 2010 drift kit:

P1000275.JPG

 

La drift kit est à mi-chemin entre les versions junior et pro.
Ce qui est très plaisant sur la version drift c'est la possibilité de monter un spool (axe rigide) à la place du différentiel arrière. En effet, le modèle est pré-monté avec différentiel avant et arrière + un spool dans un sachet à part ! Donc un très bon point pour Xpress.

La version drift possède un châssis époxy fraisé au niveau du support moteur. Les paliers de transmission sont en aluminium, les différentiels avants et arrière sont également en aluminium (tout comme le spool option), les amortisseurs sont full alu, le support moteur est également usiné dans cet alliage.

 

Mon MRR2 est configuré pour tourner en grip (donc différentiels avants et arrières à billes):

P1000295.JPG

 

Une composante clé, dans l'élaboration de ce châssis, aura sans doute été la rigidité de la structure. Je peux vous garantir que ce châssis est d'une rigidité extrême.

La transmission intégrale est assurée par 2 courroies crantées très bien implantées. Ces dernières sont au centre du châssis, elles ne sont donc pas trop exposées aux éléments. Tous les organes en rotations sont équipés de roulements à billes flasqués. Les MRR2 sont munies de 4 cardans CVD en aciers. Absolument tout est réglable sur ce châssis (butées hautes, basses, pincement / ouverture, carrossage, chasse, ...).

 

P1000350.JPG

 

L'amortissement est confié à 4 amortisseurs hydrauliques entièrement en aluminium. D'une finition et d'une finesse d'assemblage admirables, ces derniers viennent se fixer sur des supports avants et arrières en époxy.

 

Notez les différents points d'encrages à l'arrière:

P1000299.JPG

 

Les jantes utilisées ici sont des HPI Mini Dish chaussées en pneus Sweep 24°. La tenue de route est très bonne car ces pneus sont extrêmement tendres !

 

Coté électronique, pour la direction un Bluebird BMS621 monté sur roulements à billes fait parfaitement l'affaire. Comme sur toutes les Mini Road Runner, le servo est monté debout. Il faut donc modifier le servo de direction avant montage (découpe de l'une des pattes de fixation). Privilégiez donc l'achat d'un carter de servo neuf en plus, on ne sait jamais ...

 

Concernant la motorisation tout est possible: moteurs brushed ou brushless.

Pour les brushless je vous conseils de vous maintenir à un 13T qui est amplement suffisant pour déplacer le poids très faible de ce châssis.


Pour fixer la carrosserie au châssis, j'utilise les fameux supports de carrosseries ABC Hobby (Stealth Body Mounts). Ces attaches carrosseries sont invisibles, plus de plot de carrosserie disgracieux qui dépassent !

 

P1000300.JPG

 

Parlons à présent de la carrosserie: Cette dernière est issue des HPI Switch, c'est une Fiat 500 Abarth décorée aux couleurs d'un sponsor italien bien connu (cf Lancia Stratos).
Il me reste quelques bricoles à terminer sur cette carrosserie (fixer le béquet arrière par exemple)

 

P1000171.JPG

 

P1000178.JPG

 

Où faire évoluer ce type de châssis ? 

Oubliez tout de suite le parking de l'hyper du coin (à moins qu'il ne vienne d'être construit).
La rigidité importante du châssis combiné avec une garde au sol très réduite distilles un comportement pointu.
Je vous conseils donc une piste en très bon état et très propre (attention aux courroies).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Kuruma modelisme
  • : Blog consacré au modélisme radio-commandé. Modèles vintages et récents. Restaurations, "optionnite", astuces, ... Histoire de la RC, essais, ...
  • Contact

Translate

JP-Flag.png      UK-flag.png      DE-flag.png      ES-Flag.png      IT-Flag.png      PT-Flag.png

Recherche

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -